mardi 17 février 2015

Blood Visions By Retard Records & Friends LP (tribute to Jay Reatard) and Happy Birthday Retard ! (english)


Artwork by Lou L'enfer

Version française ici.



First of all, we’d like to wish a happy birthday to Retard Records as their first release came out 1 year ago. The World War 1, a handmade and heartmade K7 compilation, was a true blast by bringing together la crème of the french rock and roll scene and it definitely made us joyful at the time.
Then, they kept working on several releases, of course the sequel compilation World War II, in which other great european bands took part, K7 versions of the albums of our most beloved bands such as Kaviar Special, Sick Hyenas, Sapin (among others) and lately the LP of Qúetzal Snåkes (co released with Howlin Banana Records).


http://retardrecords.bigcartel.com/


The Retard Records crew is located between Rennes and Marseille (respectively on the west coast and the south coast of France) and they fell into the rock and roll game thanks to our late Jay Reatard. Therefore, the logical consequence was to pay homage to the missed genius (who left us 5 years ago) by releasing a tribute album.

To mark the occasion, they asked all their friends to play from A to Z, the first and cult solo album of Jay, Blood Vision, released in 2006 via In The Red Records.


You can (and you must) listen to the record below, and buy the LP (only 300 copies) and / or the digital version.

And also, to celebrate this release, you can WIN one LP, by sending us an email to concoursfoggy@gmail.com concoursfoggy@gmail.com to participate in a lucky draw (winner will be announced next week).



Let’s go back to the music, what do we find in this record? Obviously some high quality fuzzy punk garage rock and roll, and moreover, cosmopolitan. Each band had probably grown by admiring Jay Reatard’s music and you can feel that each performance is certainly very personal, which makes the final result quite touching.

It’s also funny how this album takes us around the world, starting from Greece, with Bazooka and their greek and brilliant version of the opening song, Blood Vision („Aimatochysia“). The journey continues on some german roads with the dark Wolf Mountains and Hamburger’s Wunderkinder Sick Hyenas and their chillysurfy reinterpretation of We Who Wait. After a quick stop in Italy with Go!zilla, we’re crossing the Atlantic ocean to New Orleans and their newcomers Babes, to head to Chicago and join the nervous duo White Mystery and their buddies Holy Motors.

The french scene is of course there: the West Coast (La Bretagne) matches its reputation with all its killing bands, such as Combomatix, Kaviar Special, Sapin, Dragster, Lou et les Garçons and the allstars team Los Reatardos. And finally we enjoy meeting up with the south-psychedelic Qúetzal Snåkes, suburban Dusty Mush and our favorite countrysiders Volage who shut with brio these blood visions...


Be ready for 15 original songs covered by 15 of the best current bands, what more could you ask for?
Long live Retard Records, thanks again to the Retard & Friends galaxy for this great tribute and we’re convinced that Jay would appreciate it from wherever he is.

- RR09 -  Blood Visions By Retard Records & Friends –  LP. 






B. - FGC

lundi 16 février 2015

Blood Visions By Retard Records & Friends LP (hommage à Jay Reatard) et Happy Birthday Retard !


Artwork by Lou L'enfer

English version here.



Tout d’abord, on souhaite un joyeux anniversaire à Retard Records car il y a un peu plus d'un an, paraissait leur 1ère sortie, la World War 1, compilation K7, faite à la main et avec le coeur par ces jeunes fous. Ici on aime bien les bonnes compiles et celle-ci arrivait à point nommé, en ralliant parfaitement la fine fleur de la scène rock and roll française, ce qui à l’époque nous remplit de joie.
S’en sont suivies plusieurs autres sorties, avec bien sûr une nouvelle compile World War II, s’ouvrant à d’autres formations européennes et aussi des versions K7 des albums de super groupes (Kaviar Special, Sick Hyenas, Sapin pour ne citer qu’eux) ou vinyle, à savoir l’album des Qúetzal Snåkes en coprod avec Howlin Banana Records.


http://retardrecords.bigcartel.com/


Basés entre Rennes et Marseille, les mecs de Retard ont pris goût au rock and roll game à cause de feu Jay Reatard. Il semblait logique pour eux de rendre hommage à ce génie disparu trop tôt (il y a 5 ans déjà) en sortant un album " tribute ".

Donc, pour marquer le coup, ils ont rassemblé les copains pour rejouer de A à Z, le premier album solo de Jay, " Blood Vision " sorti en 2006 chez In The Red et devenu depuis culte pour beaucoup...

Avant de rapidement passer en revue la compile, vous pouvez (et devez) l’écouter ci-dessous, l’acheter en vinyle (édition limitée à 300 exemplaires) et / ou en digital.

Et pour fêter cette sortie, on fait gagner une galette vinyle pour l’un d’entre vous. Pour cela rien de plus simple que de nous envoyer un email avec un gentil mot et vos coordonnées à concoursfoggy@gmail.com. (Tirage au sort la semaine prochaine).



Donc, revenons à nos moutons (noirs?), que trouve-t-on dans cet album? Du pur rock and roll de qualité bien sûr et cosmopolite qui plus est. Chaque groupe a sûrement connu et admiré Jay Reatard dans sa jeunesse et les différentes interprétations selon les caractères de chacun rendent le résultat assez touchant.

C’est presque un tour du monde qui partirait de Grèce, avec les Bazooka et leur version de Blood Vision dans leur langue natale ("Aimatochysia")... en prenant les routes germaniques vers les sombres Wolf Mountains et les wunderkinder hambourgeois Sick Hyenas et leur relecture chillsurf de "Whe Who Wait". Puis un petit saut en Italie avec les Go!zilla avant de traverser l’Atlantique vers la Nouvelle Orléans et les nouveaux venus Babes et de prendre la direction de Chicago pour rejoindre le duo énervé White Mystery et leur potes Holy Motors.

La scène française est évidemment là: en mode West Coast (La Bretagne) qui est bien représentée et toujours à hauteur de sa réputation de tueurs. Pour les citer, Combomatix, Kaviar Special, Sapin, Dragster, Lou et les Garçons et le super-groupe Los Reatardos, mettent tout le monde d’accord. Enfin, on retrouve avec plaisir les psyché-marseillais Qúetzal Snåkes, les banlieusards Dusty Mush et nos provinciaux préférés Volage qui clôturent avec brio ces visions sanguinaires...


Bref 15 bombes originales reprises par 15 des meilleurs groupes actuels. Que demande le peuple?
Cet album est à se procurer absolument, et on remercie la galaxie Retard and Friends pour ce bel hommage en étant convaincu que l’ami Jay appréciera d’où il est.

- RR09 -  Blood Visions By Retard Records & Friends – en format LP. 






B. - FGC

mardi 10 février 2015

Froth - Foggyview (english)


Version française.

Thanks to the Franco-American friendship, the Californian quartet Froth is releasing their new album this month in Europe via Azbin and Frantic City and later in US via Burger.

In 2013, they seduced us with their 1st LP, the psychedelic but not boring „Pattern“ and our first feeling is confirmed with their new LP, „Bleak“ which fits perfectly with the current winter mood.
So yes, Froth is filled with melancholy drowned in an electric, elaborated and sweet psychedelism. And even if we assume that these young americans were raised under the sun and with all the Californian clichés (surf, skate, sea…), the darkness is nevertheless floating around.
Do you know what I’m talking about? This inherent spleen which catches your guts and doesn’t want to leave… Well, this sensation lives through their compositions to be transformed gradually in something fierce and blazing…
The record starts with Afternoon, a song from which we emerge a bit sad and confounded. But this feeling is swept away thereafter. Postcard Radio, On My Chest, Turn It Off, Sky, Bleak... all these are thrown as a catharsis imposing its true will and urgency. The band enjoys developing its melodies, in some extreme and endearing distortions.
Keyed up, we also take pleasure in their softer and more intimate moments as Nothing Baby but also with the great acoustic final Sleep Alone, which will let us definitely charmed…

To talk simpler, it sounds rock, psychedelic, surf… It surely will evoke to yourself some Brian Jonestown Massacre and some 90’s indie English bands mixed with a Burger Records sauce. But beyond that, it’s really good.


The band is currently on European tour so probably around your place, then go see them! All infos here. And as a last argument, these guys are playing with an Omnichord... 



Cameron, Jeff, Jeremy et Joo-Joo kindly answered some of our questions :

" We're in Berlin we just woke up and are enjoying free wifi... "





x What is your definition of rock and roll or music ?


Rock n roll is pretty much music that sounds somewhat like the Velvet Underground haha.


x A picture ?




William Egglestons pictures always made me want to get out of the town I grew up in. I remember looking at his pictures in high school and thinking about how nothing there compared to anything in any of his pictures. (Joojoo)


x Worst nightmare ?


After being in Europe the biggest fear we have is touring America.


x The place you enjoy the most ?

Probably my bedroom. I love traveling but when I'm home I'm in bed basically all day. (Joojoo)


x 3 albums :

- The Velvet Underground - White Light White Heat
- The Strokes - Room on fire
- Stereolab - Transient random-noise bursts with announcements





x A quote :

" I don't think that people accept the fact that life doesn't make sense. I think it makes people terribly uncomfortable. " - David Lynch


x Discography :

- Gas money cd/zine self released (August 2012) - Demo/live at 5 cass Under The Gun Records (dec 2012)



- Patterns - K7 (Burger Records July 2013) – LP CD, K7 (Lolipop Records Jan 2014)



- Saccharine Sunshine b/w Distant Ties 7"- (Mock Records Aug 2014)



- Bleak LP (Azbin Records - Frantic City Records : Europe feb 2015) - LP CD, K7 (Burger Records May 2015)






B. - FGC.

 

Froth - Foggyview


English version.

C’est sous couvert de l’amitié franco-américaine que le quatuor californien (Echo-Park, LA) Froth sort son nouvel album ce mois-ci, chez nous (Europe) via Azbin et Frantic City Records et chez eux (USA) via Burger.
Après nous avoir séduit en 2013 avec leur première galette psychédélique mais pas chiante, „Pattern“, ils confirment avec leur nouvel LP intitulé „Bleak“ qui résonne parfaitement avec notre triste météo hivernale.
Oui, Froth est emprunt de mélancolie et l’assume à travers un psychédélisme électrique joliment léché. Car si ces jeunes américains ont été élevés au soleil de leur chère Californie et à tous les clichés qui vont avec (surf, skate etc..), ils n’en restent pas moins marqués par une noirceur récurrente. Vous savez, ce spleen intrinsèque qui prend au ventre et ne veut pas nous quitter ? Et bien, celui-ci traverse leurs compositions et se transforme au fur et à mesure en sensation ardente et enflammée.
L’album débute par Afternoon dont on ressort un peu triste et déconcerté, mais ce sentiment est vite balayé par la suite... Postcard Radio, On My Chest, Turn It Off, Sky, Bleak... sont autant de catharsis qui imposent clairement volonté et urgence ; le groupe prend un malin plaisir à élaborer ses mélodies en distorsions extrêmement attachantes. Et tout ça avec un certain talent.
Remonté à bloc, on appréciera aussi les quelques moments plus intimes comme Nothing Baby, et surtout le final acoustique Sleep Alone qui nous laissera charmés jusqu’au bout...

Pour parler simple ça sonne rock, psychédélique, surf, ça évoquera surement Brian Jonestown Massacre, plein de groupes de la scène anglaise indie 90’s mélangé à une sauce Burger Records, mais au delà de ces références, ce n’est que du bon.

Le groupe est actuellement en tournée européenne surement près de chez vous, toutes les dates par ici. À voir absolument car, en plus ils jouent avec un Omnichord...



Cameron, Jeff, Jeremy et Joo-Joo ont gentiment répondu à quelques questions :

" On est actuellement à Berlin, on vient juste de se réveiller et on profite du wifi gratuit... "





x Votre définition du rock and roll ou de la musique ?


Le rock n roll c’est plus ou moins de la musique qui sonne comme le Velvet haha.


x Une image ?




Les photos de William Egglestons me donne toujours envie de partir loin de la ville où j’ai grandi. Je me souviens regarder ses photos quand j’étais au lycée et penser qu’il n’y avait rien d'équivalent ici comparé à n’importe quoi dans l’une de ses photos. (Joojoo)


x Pire cauchemar ?


Après être avoir été en Europe, la plus grand peur qu’on a est de tourner aux USA.


x Un endroit préféré ?

Surement ma chambre. J’aime bien voyager mais quand je suis à la maison, j’aime bien passer ma journée entière au pieu. (Joojoo)


x 3 albums :

- The Velvet Underground - White Light White Heat
- The Strokes - Room on fire
- Stereolab - Transient random-noise bursts with announcements



x Une citation :

« Je ne crois pas que les gens acceptent le fait que la vie n'a pas de sens. Je pense que ça les rend terriblement mal à l'aise. » David Lynch


x Discographie :

- Gas money cd/zine self released (August 2012) - Demo/live at 5 cass Under The Gun Records (dec 2012)



- Patterns - K7 (Burger Records July 2013) – LP CD, K7 (Lolipop Records Jan 2014)



- Saccharine Sunshine b/w Distant Ties 7"- (Mock Records Aug 2014)



- Bleak LP (Azbin Records - Frantic City Records : Europe feb 2015) - LP CD, K7 (Burger Records May 2015)






B. - FGC.

 

vendredi 12 décembre 2014

Foggy Girls Club's Merry Best Of 2014 - Die große Liste






And so here it is, our " große " list for the end of the year.
Right in time to embellish your Xmas presents hunt and slip one or two very interesting pieces in your rotten Vans, tired Santiags, pierced and perforated Converses, dirty socks and Blue suede shoes under the tree.
So yes, once again it's unreadable but it's full of sincere love, joy and faith in humanity. Once again, again, no " top list " because it's too hard, too cold outside and the planet is in danger, but we swear on our mother's heads that you can pick, buy, listen any of those EP's, singles, albums, because they really touched and moved us deep in our groopies' hearts.

So a big "thanks" and many kisses to all the artists, bands, labels, roadies, venues, bars, clubs, record shops, DJ's, writers and well-advised audience.

Have all a nice Christmas/NYE time and let's meet again next year, we'll be less lazy, we swear. Keep faith.

Le Foggy Girls Club.


La voilà, notre " große " liste de fin d’année, pile poil pour agrémenter vos cadeaux de Noël et glisser un ou deux présents enfin intéressants dans vos, Vans pourries, Santiags fatiguées, Converses trouées, chaussettes sales et Blue suede shoes, sous le sapin.
Alors oui, c’est toujours illisible mais c’est plein d’amour, de joie et de foi en l’humanité. Encore une fois pas de top car c’est trop dur, il fait trop froid et la planète est en danger, mais nous vous assurons sur la tête de nos mères que vous pouvez piocher, acheter, ou juste écouter n’importe lequel de ces albums, Ep's, singles, car ils nous ont vraiment touché au plus profond de nos petits cœurs de rockeurs en cette année 2014.

Un gros merci et des bisous à tous les artistes, groupes, labels, disquaires, organisateurs de concerts, salles, bars, bars sales, clubs, plumes et public avisés pour cette belle année musicale.

Bonnes fêtes de fin d’année, on se retrouve l’an prochain, promis on sera moins feignants et d’ici là, gardez la foi.

Le Foggy Girls Club.






Amen Dunes - Love // Sacred Bones Records

Bachelor Pad - Dooming Out // Self released

Black Lips - Underneath the Rainbow // Vice

Chad VanGaalen - Shrink Dust // Sub Pop

Cheap Riot - EP S/T // Croque Macadam

Cool Ghouls - A Swirling Fire Burning Through The Rye // Empty Cellar Records

Crusaders Of Love - Sacred EP // Self released

Damaged Bug - Hubba Bubba // Castle Face Records

Dead Ghosts / Skeptics - Split 7" // Frantic City Records

Departure Kids - On The Go // Howlin Banana Records / Requiem Pour Un Twister

Dignan Porch - Observatory // Faux Discx

Dirt Dress - Revelations // Lolipo Records

Double Cheese - Double Cheese Cs // Cheap Trash Tapes

Dragster - Ganja War // Six Tonnes De Chair Records

Dusty Mush - S/T 12'' EP // Howlin Banana Records

Dylan Shearer - garagearray // Castle Face Records

Foxygen - ...And Star Power // Jagjaguwar

Francis Bebey - Psychedelic Sanza 1982-1984 // Born Bad Records

Freddie Gibbs And Madlib - Pinata // Madlib Invazion

Fruit Tones - Some Strange Voodoo 7'' // Stolen Body Records

Germ House - Showing Symptoms // Trouble In Mind Records

Hailu Mergia and The Walias - Tche Belew Reissue // Awesome Tapes from Africa

Halasan Bazar - How To Be Ever Happy Reissue // Requiem Pour Un Twister / Moon Glyph

Halasan Bazar & Tara King th. - 8 // Moon Glyph

Harlan T. Bobo - Too Much Love reissue // Beast Records

Iceage - Plowing Into the Field of Love // Escho / Matador

Jack Name - Light Show // God?

King Gizzard and The Lizard Wizard - I'm In Your Mind Fuzz / Oddments // Castle Face Records / Flightless

King Tuff - Black Moon Spell // Sub Pop

Küken - Black Rose 7" // Bachelor Records

La Secte Du Futur - Greetings From Youth // Eighteen Records

Lust for Youth - International // Sacred Bones Records

Mac DeMarco - Salad Days // Captured Tracks

Madcaps - S/T EP // Howlin Banana Records

Marble Arch - The bloom of division // Requiem Pour Un Twister / Le Turc Mécanique

Meatbodies - Meatbodies // In The Red Records

Memories - Hot Afternoon / Touched By An Angel / After Midnight // Burger Records / Gnar Tapes

Moonbell - Afterlives // Self released

Mountain Bike - S/T + Early Recordings K7 // Pias / Howlin Banana Records

Natural Child - Dancin' With Wolves // Burger Records

New Swears - Junkfood Forever, Bedtime Whenever // Bachelor Records

No-Fi - No-Fi // Self released

Orgasmic & Fuzati - Grand Siècle // Les Disques du Manoir

Pain Dimension - 7'' 3 titres // Croque Macadam

PAN - Time Machine // Désobéissance Records

Paperhead - Africa Avenue // Trouble In Mind Records

Parquet Courts - Sunbathing Animal // What's Your Rupture?

Paul Jacobs - I Need a Place to Keep My Stuff , Mouldy Love EP , Do It Again // Self released

POW! - Hi-Tech Boom' LP // Castle Face Records

Pure X - Angel // Fat Possum

Sapin - Wrong Way // Azbin Records

Scott & Charlene's Wedding - Back on the tools // Fire Records

Shady & the Vamp - European Tour 7'' // La Suisse Primitive Records

Sick Hyenas - S/T // Moody Monkey Records

SICK THOUGHTS - Fat Kid with a 10 inch // Slovenly Recording

Sonic Chicken 4 - S/T LP 2 // Bachelor Records

Straight Arrows - R I S I N G' // ?

Strange Hands - Children Shouldn't Play With Dead Things // Azbin Records

Strasbourg - Sexe et Violence // Le Turc Mécanique

T.I.T.S. - T.I.T.S. // Teenage Menopause

The Brian Jonestown Massacre - Revelation // A Records

The Frowning Clouds - Legalize Everything // Saturno Records

The Good Sports - Mandarin Time EP // Self released

The Parrots - 7" // Bachelor Records

The Traps - Boom Pow Awesome Wow // Castle Face Records

Thee Oh Sees - Drop // Castle Face Records

Tomorrows Tulips - When // Burger Records

Total Control - Typical System // Iron Lung

Travel Check - 66$ EP // Howlin Banana Records

Trin Tran - Far Reaches EP // Castle Face Records

Ty Segall - Manipulator / $INGLE$ 2 // Drag City

Useless Eaters - Bleeding Moon // Castle Face Records

UV Race - Queens of Punk EP // Eighteen Records

VA Frantic City - Hamburger Saignant // Frantic City Records

VA Retard Records - World War II K7 // Retard Records

VA Songs from Nøthing #2 - Nøthing // Self released

VA YEAH BABY - La galère // Yeah Baby

Volage - Heart Healing LP // Howlin Banana Records

Wand - Ganglion Reef // God?

White Ass - LP // Frantic City Records

White Fence - For The Recently Found Innocent // Drag City

Wolf Mountains - Birthday Songs For Paul // Retard Records

Yak - Hello From Downtown // Azbin Records

ZHOD - Would You Rather // Alien Snatch Records




FGC.





lundi 27 octobre 2014

Küken - Foggyview (english)


 

Version française ici.


It was a called winter night in the dark basement of the Gun Club, in Hamburg. That night was normally all about Apache and Glitz, and Küken took the occasion, for what was to be there first "official" gig, the warm up. First gig and first slap for our how-so-gentle-ears. Not even the time to order that beer that we're reaped by a huge wave of just-power! And it will electrify us from the first to the very last one note of a set played to the speed of light. Bass, drum, guitar, perfect combination, who are those guys?

Küken may be starting in the music game but its members are long in the deal. You might have heard the Schaul twins in a more power pop punk adventure, with the Kidnappers, a little success around, with some releases on Alien Snatch and Rip Off Records, among others. 

The chicks (Küken in english, the bird) chose a more basic register, violent, angry and are totally assuming the spirit : We do it loud, fast and good. Having seen them in multiple occasions (at the Get lost fest 2, lately) it's always the same result, a big adrenalin shot which makes you blissful. Don't miss them if they play nearby, it is farmly advised. (mouhahaha).

From a record point of view, they only have a 7’ out for now. It's called Black Rose 7' and it's thanks to the excellent Bachelor Records. On there, they just settle things down, with first, the punk missile "Black Rose" and then, the more power pop-ish House Horse Pig, working just as good nonetheless. For the rest, you'll have to wait, but good news, they just recorded their first album in Berlin with Nene Barratto (Movie Star Junkies and Tapemachinegoddess) and it's probably gonna be out next year. To be continued...





Chris kindly answered some of our questions below :

3 guys from Hamburg in their late 20ies. Currently I’m at work doing this interview.


x What is your definition of rock and roll or music ?

Definition of Rock and Roll Punk (Modern Pets) feeling -> it always feels exhausting.


x A picture ?

I don’t have an image, watch some amazing tennis points here: (-> represents view of KÜKEN-string section only)




x Worst nightmare ?

Sleeping in the Wildwax bandroom.


x The place you enjoy the most ?


Toilet at work and online casinos


x 3 albums :

Old :
- The Kids - 1st LP (1978)
- Creedence Clearwater Revival - Chronicles
- Dead Boys - Young Loud and Snotty
- The Pagans
- Neil Young

New :
- John Wesley Coleman - Last Donkey Show
- Conspiracy of Owls – S/T





x A quote :

Und gut. (Automatique Axl)
maybe ok.(Takashi Kosaka - Blackhole Records)


x Discography :

- Black Rose 7" (Bachelor Records)



- LP recorded with Nene Barratto (Movie Star Junkies and Tapemachinegoddess) out in 2015.

- Next show :

16.12. Molotow, Hamburg (+Liquor Store)
19.12. Kastanienkeller, Berlin (+Modern Pets)








B. FGC, Thanks to JL.


Küken - Foggyview


 

English version here.


C’était un soir d’hiver il y a quelques mois dans la cave sombre du Gun Club de Hambourg. Ce soir là on était venu voir les américains d’Apache et Glitz, et les locaux Küken en avaient profité pour se taper l’incruste pour leur 1er concert " officiel " en débutant la soirée. 1er concert et 1ère claque pour nos gentilles oreilles. À peine le temps de commander une bière qu’on se fait tacler par une vague de puissance qui nous électrisera de la 1ère à la dernière note de ce set enchainé à la vitesse de la lumière. Guitare, basse, batterie, trio parfait et bim, qui sont ces types ?

Küken débute dans le music game mais pas ses membres. On a pu croiser les jumeaux Schaul dans un registre plus power pop punk au sein des Kidnappers, qui ont eu leur petit succès, avec diverses sorties chez Alien Snatch et Rip Off Records entre autres.
Les poussins (Küken en allemand) eux, on choisit un registre beaucoup plus basique, violent et rageux, et assume complètement le côté : on balance tout, fort, vite et bien. Pour les avoir revus à plusieurs reprises (notamment au Get Lost Fest 2), la formule prend à chaque fois et on en ressort complètement béats. A ne pas louper s’ils passent par chez vous, vous pouvez vous jeter vous dans la basse cour les yeux fermés ... (mouhahaha).

Du point de vue discographique, ils n’ont pour l’instant sorti qu’un 2 titres, Black Rose 7’ chez les excellents Bachelor Records, sur lequel ils marquent sereinement leur territoire en débutant avec la roquette punk "Black Rose" qui nous entrainera vers une facette plus power pop mais pas moins efficace, avec House Horse Pig. Pour le reste, il faudra patienter, mais bonne nouvelle, ils viennent d’enregistrer leur 1er album en 3 jours à Berlin avec Nene Barratto (Movie Star Junkies and Tapemachinegoddess), et ça sortira surement l’année prochaine. To be continued...




Chris a répondu à quelques questions :

On est 3 mecs de Hambourg en fin de vingtaine. Là je réponds aux questions au boulot.


Votre définition du rock and roll ou de la musique ?

La définition du rock and roll punk (selon les Modern Pets) : c’est toujours exténuant.


x Une image ?

Je n’ai pas d’image mais jetez un œil à ce best of des meilleurs points en tennis. (ça ne représente que l’avis de la section corde de Küken)




x Pire cauchemar ?

Dormir dans la chambre réservée aux groupes des mecs de Wildwax Shows.


x Un endroit préféré ?


Les toilettes du boulot et le casino en ligne.


x 3 albums :

En vieux :
- The Kids - 1st LP (1978)
- Creedence Clearwater Revival - Chronicles
- Dead Boys - Young Loud and Snotty
- The Pagans
- Neil Young

Récents :
- John Wesley Coleman - Last Donkey Show
- Conspiracy of Owls – S/T





x Une citation :

Und gut. (Automatique Axl)
Peut-être bien. (Takashi Kosaka - Blackhole Records)


x Discographie :

- Black Rose 7" (Bachelor Records)



- LP enregistré avec Nene Barratto (Movie Star Junkies et Tapemachinegoddess) date de sortie TBC.

- Prochain concert :

16.12. Molotow, Hamburg (+Liquor Store)
19.12. Kastanienkeller, Berlin (+Modern Pets)








B. FGC


mardi 21 octobre 2014

The Madcaps – Foggyview (english)





Version francaise ici.


It’s been already a while that we wanted to talk about the Madcaps so as they’re going on the road for a France / Switzerland tour, we thought it was the perfect time to introduce you to them. The Madcaps make me want to compare the city of Rennes as a true cradle of rock of nowadays. After cutting their teeth in several other bands, the four fellows - Thomas, Rémi, Bastien and Vincent - made their way to a 60’s garage rock style which can remind us the Nuggets’comps era. But beware, no boring revival plagiarism here, as these guys know how to mix their different influences from punk to pop (yes, pop!) to deliver us some delicious and refined songs leaving no space to any bum note. Thomas, better known as the Madcaps’Dad, kindly answered to our questions and we’re definitely not mad about the others, who are often busy to make their guitars spit out in their other bands such as Rigg (for Remi), Soul! (for Bastien) and Kaviar Special (for Vincent).

Their brand new tour will start on the 23rd of October with a first concert in Caen (Le Bocal) and you can’t miss them if they play nearby, as they are sharing the scene with their buddies Kaviar Special. This is also the occasion to have a special thought for Vincent who plays in both bands and we pray for him not to die on stage...





"We already released a 7’ on Howlin Banana Records (April 2014) and as we wanted to keep the banana mood and as we had an extra song from this recording session, it will be featured on a Banana Juice Records upcoming comp, which will be out at the end of the year. Then, for you to know, we recorded our first LP last summer which will be released in January (2015) via Howlin Banana and Beast Records. Suffice it to say that it would be the beginning of a big success! Bring the girls and lets own America !"

Tour dates with Kaviar Special :

23/10/14 - Caen (FR) - Bocal
24/10/14 - Paris - Olympic W/ Travel Check
25/10/14 - Genève (SWI) Le Cabinet
26/10/14 - Basel (SWI)- Archiv
28/10/14 - Lugano (SWI) - Li!
29/10/14 - Kreuzlingen (SWI) - Horstklub
30/10/14 - Nîmes (Fr) - Bada Bing
31/10/14 - Toulouse (Fr) - Amanita Muscaria - w/ Volage
01/11/14 - Nantes (Fr) - Le Chien Stupide



x What is your definition of rock and roll or music ?

Seriously, is it a joke? Why not asking „What is love“? Please ask me some precise questions then I could answer correctly. But alright, as I’m a gentleman, I’ll answer anyway. Music and Rock and Roll are basically essential things I couldn’t live without. It’s kind of the cheese, the red wine, the air, the water, the love and the sun. And you, what is your definition of love ?


x A picture ?



This is an exclusive footage of our next video. Yeah, we had so much fun dressed up as pandas and messing around. Especially during the scene with the zebras, giraffes and orang utans...


x Worst nightmare ?

Personally, I never have bad dreams. Life is cool babe, peace out!
Alright, the last time might have been when I was 12, after one of the most dreadful episode of X Files. It was something creepy, taking place in a shithole in USA with some consanguineous people with horrific faces, like the sons were copulating with their armless and legless mom who was living on a trolley behind a bed. So yeah, this kind of nice things...


x The place you enjoy the most ?

The Helsinki Klub in Zurich. For now, it is the best place we ever played at. Perfect venue, perfect host, delicious burgers, unlimited drinks, crazy audience, 60’s dancefloor till 6 in the morning, old school photo booth, night at the hotel... like in a dream.


x 3 albums :

- The Human Expression - Love at Psychedelic Velocity
An obscure californian garage band which existed only between 1966 and 1967. It’s pure psychedelic, dark and tortured rock and roll. One of the best albums of its kind.

- The Frowning Clouds - Whereabouts
This is the 2nd LP of these Australians from Geelong and was released in december 2013. This is not strictly 60’s garage like on their 1st record. They’re still in that mid-tempo kind of stuff but this time but it is more groovy, more pop, with some very catchy melodies and a lot of great psychedelic songs.

- The Kinks - Arthur or the Fall & Decline of The British Empire
We listened to this little wonder the other day while we were on the way to Reims to play at the Back in Time Festival. This is a concept album / soundtrack originally composed for a play which was supposed to air on english TV but finally never did. But anyway, this is clearly one of the best albums in history. The Kinks are on top and they won’t go higher. « You've reached your top and you just can't get any higher » to sing along to « Shangri La », my favorite song of the world (all categories)…




x A quote :

This is a quote from the end of a monologue, from Jean-Pierre Marielle in the movie “Les Galettes de Pont Aven” where he’s praising the ass of Marie and this is brilliant :
«... Oh il est magnifique. Je vais le peindre en vert, en bleu, en rouge, en jaune, aaah j’y passerai des jours, des nuits, des mois s’il le faut. Ahhh Nom de dieu de bordel de merde, ah tu me rends dingue, tu me rends fou. Ah je suis fou. Oooh pose toi bien là. Ooh ton cul, ton cul, c’est mon génie. »





x Discography :

- The Madcaps 7’’ EP – Howlin Banana Records (April 2014)



- LP - January 2015 - Howlin Banana Records / Beast Records








Laura Bauer






lundi 20 octobre 2014

The Madcaps – Foggyview





English version here.


Ca fait déjà un bout de temps qu’on veut vous parler des Madcaps, alors on profite de leur tournée Franco-Suisse avec les Kaviar Special pour vous les présenter. Les Madcaps me donnent envie de comparer Rennes à un véritable berceau du rock. Après avoir fait leurs preuves dans plusieurs groupes, c’est un rock garage résolument sixties qui rappelle les fameuses compiles Nuggets que nous balancent Thomas, Rémi, Bastien et Vincent. Mais attention, pas de revival relou, ces types ont su mixer leurs diverses influences allant du punk à la pop (sisi) pour nous livrer des morceaux pointus qui ne laissent aucune place aux fausses notes. Thomas, le papa Madcaps, a bien voulu répondre à nos questions foggyview ; on n'en veut pas au reste du groupe surement occupés à faire cracher leurs guitares au sein de leurs autres groupes, Rigg pour Remi, Soul! pour Bastien et Kaviar Special pour Vincent. Ces gars sont trop forts.

La nouvelle tournée qui débute le 23 octobre avec une première date au Bocal à Caen vous donnera une fois de plus l’occasion d’aller remuer vos fesses non pas devant un groupe, mais deux puisqu’ils partent avec leurs potes, les Kaviar Special. Pensée tendre pour Vincent qui joue dans les deux, ne décède pas sur scène, bisous.





" Nous avons sorti un 45 tours 4 titres chez Howlin Banana en avril 2014, et pour rester dans la banane et sur cette session d'enregistrement de décembre 2013, il nous restait un titre en rab qui sortira sur une compilation 45t chez Banana Juice d'ici la fin de l'année. Et pour finir, nous avons enregistré un disque cet été, il sortira en janvier 2015 conjointement sur Howlin Banana et Beast Records, et là autant dire que c'est le succès assuré, à nous l'Amérique et les p'tites anglaises! "

Les dates de tournée avec Kaviar Special :

23/10/14 - Caen (FR) - Bocal
24/10/14 - Paris - Olympic W/ Travel Check
25/10/14 - Genève (SWI) Le Cabinet
26/10/14 - Basel (SWI)- Archiv
28/10/14 - Lugano (SWI) - Li!
29/10/14 - Kreuzlingen (SWI) - Horstklub
30/10/14 - Nîmes (Fr) - Bada Bing
31/10/14 - Toulouse (Fr) - Amanita Muscaria - w/ Volage
01/11/14 - Nantes (Fr) - Le Chien Stupide



x Votre définition du rock and roll ou de la musique ?

Nan mais c'est quoi cette blague, et pourquoi pas "qu'est ce que l'amour?" pendant que tu y es. Pose-moi des questions précises et j'y répondrai correctement. Bon, mais comme je suis sympa, je vais quand même répondre à ta question, la musique et le rock n roll par extension ce sont des trucs essentiels, sans lesquels je ne pourrais vivre, un peu comme le fromage, le vin rouge, l'air, l'eau, l'amour et le soleil. Et toi, c'est quoi ta définition de l'amour?


x Une image ?



En exclusivité, une image de notre prochain clip. Ouhlala qu'est qu'on a rigolé déguisés en panda à faire les marioles. Les scènes avec les zèbres, les girafes et les orangs-outans étaient pas mal non plus.


x Pire cauchemar ?

Moi je ne fais jamais de cauchemars, la vie c'est cool meuf, peace out!
Bon, la dernière fois, je devais avoir 12 ans, c'était après l'épisode le plus effrayant de la série X files, un truc ignoble dans un coin paumé des US avec des consanguins avec des gueules horribles, les fils s'accouplaient avec leur mère sans bras ni jambes et vivant sur un chariot à roulettes sous un lit, ce genre de trucs chouettes.


x Un endroit préféré ?

The Helsinki Klub à Zurich. Pour l'instant le meilleur endroit où nous ayons joué. Taille parfaite, accueil hors pair, burgers délicieux, boissons à volonté, public endiablé, dance floor sixties jusqu'au petit matin, photomaton 4 photos noir & blanc, nuit à l'hôtel... le rêve


x 3 albums :

- The Human Expression - Love at Psychedelic Velocity
Un groupe obscure de garage californien qui n'a sévit qu'entre 1966 et 1967, du Rock'n'Roll Psychédélique, sombre et torturé d'excellente facture. Un des meilleurs albums du genre.

- The Frowning Clouds - Whereabouts
Deuxième album des Australiens de Geelong sorti en décembre 2013. Ce n'est plus du garage 60's stricto sensus comme sur leur premier opus, ils donnent toujours dans le mid tempo, mais cette fois ci plus groovy et plus pop avec des mélodies sacrement accrocheuses et pas mal de titres psychés pas dégeu.

- The Kinks - Arthur or the Fall & Decline of The British Empire
Nous avons écouté cette petite merveille l'autre jour sur la route vers Reims pour aller jouer au festival Back In Time. Album concept / Bande originale d'une pièce de théâtre pour la télévision britannique qui ne verra cependant jamais le jour. Qu'importe, c'est tout simplement un des meilleurs disques de l'histoire. Les Kinks sont à leur sommet et n'iront pas plus haut pour reprendre les paroles de Shangri La, sommet lui aussi de pop musique de l'album, ma chanson préférée du monde toutes catégories confondues.




x Une citation :

Une citation qui s'apparente plus à une tirade dont je ne prendrai que la fin d'ailleurs, celle où Jean-Pierre Marielle vente le cul de Marie dans les Galettes de Pont Aven, c'est du grand art :
« Oh il est magnifique. Je vais le peindre en vert, en bleu, en rouge, en jaune, aaah j’y passerai des jours, des nuits, des mois s’il le faut. Ahhh Nom de dieu de bordel de merde, ah tu me rends dingue, tu me rends fou. Ah je suis fou. Oooh pose toi bien là. Ooh ton cul, ton cul, c’est mon génie. »





x Discographie :

- The Madcaps 7’’ EP – Howlin Banana Records



- LP - Janvier 2015 - Howlin Banana Records / Beast Records








Laura Bauer






jeudi 18 septembre 2014

Ty Segall, das Wunderkind in Hamburg 04/11/2014 (Knust)






Hey Hamburg, Ty Segall is playing at Knust the 4th of November. We can easily say that he’s one of the most interesting artist of nowadays and you can trust us, seeing him live has been some of the best experiences we had so far.

His new album « Manipulator » (Drag City) is completely rad (again) so if you want to take part of the rock and roll history, you have to be there.

French awesome garage rockers J.C. Satàn will warm up this special night so it means a second good reason to come.


- Get your tickets here.
- Fb event here
- Presented by Wild Wax Shows.


Check some cool videos and others informations below….














« Sei es solo, mit seiner offiziellen Band, als Teil der Epsilons oder Sic Alps, bei The Traditional Fools, mit White Fence und immer wieder mit Mikal Cronin - Mister "Hyperactive Rock’n'Roll Animal " Ty Segall findet einfach keine Ruhe, sein künstlerischer Output ist enorm. Allein seit 2011 war der Kalifornier an sage und schreibe 13 Veröffentlichungen mehr oder weniger beteiligt. Aktuell steht sein neues Soloalbum "Manipulator" kurz vor der Veröffentlichung und was man im Vorfeld so hört, wird es nach den spooky Akustiksongs auf dem Vorgänger "Sleeper" nun wieder schön laut und schrammelig in der 60s-Psycho-Garage zugehen. Und ganz sicher auch live! »


« San Francisco psych wunderkind Ty Segall continues a tireless musical assault on ears and minds. Over the past years he’s released records more often than most people do laundry, thrown himself in with the likes of Thee Oh Sees, White Fence and Mikal Cronin. 2012 saw two things of what TY does best: thick riffs on ‘Slaughtherhouse’ (In The Red) and deep psyche garage on his collab with White Fence ‘Hair’ (Drag City). Ty Segall grew up in the sunny surf of Orange Country California’s Laguna Beach where he spent his young days studying, surfing, and listing to the beach boys, the misfits, and black sabbath. Ty knew he had to get away from the sun in order to truly appreciate it, so he moved up north to the port of San Francisco and was amazed at how cold it was. Despite this fact, he found a new appreciation for psychadelic music and decided that he would give it a shot. Ty Played in the traditional fools, Party Fowl, The Epsilons, Sic Alps, and The Perverts. After meeting friend John Dwyer of Oh Sees fame, Ty was lucky enough to release a solo record on Dwyers Castle Face…the story began… »

Be there !!!




dimanche 14 septembre 2014

Wolf Mountains - Foggyview (english)


Version française ici.


Some fuzz, some reverb, saturated guitar and some thick rhythmic playing on simple riffs carried by all the energy of 3 wild and enraged wolves: this is the cocktail of Wolf Mountains. At first, you think you’re listening to an umpteenth psyché garage band from California but it is not the case, this is made in Germany. They started as a combo in 2012 with Rheinold and Kevin, one year later joined by Thomas. As they tell, everything started in Stuttgart, around some old squatted wagons today shut down. And you can feel that by diving into their new album « Birthday Songs For Paul ». It’s easy to imagine these 3 guys walking around the northern train station of the town, unfathomed and suitable to the composition of such disturbed songs…




They just broke their car during their European tour, but you can’t at least get their new album (out on cassette via Retard Records). And as soon as they’re back on the road, go and check them live, maybe they’ll bare fangs !





x What is your definition of rock and roll or music ?

One for the money, two for the money, too.


x A picture ?



The picture was taken After a Show in Erfurt in the ZHOD Appartement.


x Worst nightmare ?

Being cooked alive, on a rollercoaster.


x The place you enjoy the most ?

The Wagon FFUS (R.I.P.). The one place in town (Stuttgart) that made it all happen, shut down last year.


x 3 albums :

- James Holden - Inheritors
- Crystal Stilts - In Love with Oblivion
- Marshall Crenshaw - s/t



x A quote :

"You sound like The White Stripes!" (Random Wolf Mountains Fan)
"Thank god I'm not playing in this band" (Max Rieger, musician about Wolf Mountains)

x Discography :

- We Are The Future (2013)



- Birthday Songs For Paul (2014), K7 on Retard Records



- Liens: Wolf Mountains fb
Wolf Mountains Bandcamp


Laura Bauer


samedi 13 septembre 2014

Wolf Mountains - Foggyview


English version here.


Du fuzz, de la réverb’, des guitares saturées et une rythmique dense qui joue sur des riffs plutôt simples mais portés par l’énergie de trois loups sauvages pour ne pas dire enragés, c’est le cocktail que nous a préparé Wolf Mountains. On croirait écouter un énième groupe de garage psyché californien mais il n’en est rien, ici tout est made in Germany. C’est sous forme de combo que le groupe démarre en 2012 entre Reinhold et Kevin avant d’être rejoint un an après par Thomas. Comme ils le disent eux mêmes, tout prit forme à Stuttgart, aux alentours de vieux wagons désaffectés transformés en squat disparus aujourd’hui. Et c’est vrai qu’en se plongeant dans l’album « Birthday Songs For Paul » qu’ils viennent tout juste de sortir, on imagine bien les trois potes déambuler dans la gare nord de la ville, abyssale mais propice à la composition de morceaux aussi dérangés que ceux des Wolf Mountains.




En pleine tournée européenne, on a profité de cette deuxième sortie (après « We are the future ») pour les faire passer par la case foggyview. « Birthday Songs For Paul » disponible dès maintenant sur Retard Records alors magne toi de chopper ta K7 ou au moins d’aller les voir en concert, ils passent sûrement à côté de chez toi. Ils sortiront peut-être même les crocs.





x Votre définition du rock and roll ou de la musique ?

“One for the money, two for the money, too. “ (ndr: difficile à traduire: d’abord l’argent, ensuite l’argent, aussi...)


x Une image ?



Cette photo a été prise après un de nos concert à Erfurt, dans l’appartement des ZHOD.


x Pire cauchemar ?

Se faire faire cuire vivant, dans des montagnes russes.


x Un endroit préféré ?

Le Wagon FFUS (R.I.P.). C’est l’endroit à Stuttgart où tout à commencé pour nous, et ça a fermé l’an dernier.


x 3 albums :

- James Holden - Inheritors
- Crystal Stilts - In Love with Oblivion
- Marshall Crenshaw - s/t



x Une citation :

"Vous sonnez comme les White Stripes!" (un fan de Wolf Mountain au hasard)
"Merci dieu, je ne joue pas dans ce groupe !” (Max Rieger, un musicien à propos de Wolf Mountains)

x Discographie :

- We Are The Future (2013)



- Birthday Songs For Paul (2014), K7 sur Retard Records



- Liens: Wolf Mountains fb
Wolf Mountains Bandcamp





Laura Bauer


vendredi 11 juillet 2014

La Route du Rock 2014 : Présentation et coups de coeur (13/16 août - Saint-Malo, France)






Salut les jeunes, comme tous les ans, il est un évènement qu’on ne louperait pour rien au monde, nous parlons bien sur de la Route Du Rock collection Été qui se déroulera du 13 au 16 août 2014.

C’est dans quelques semaines seulement qu’on se donnera rendez-vous en terres bretonnes, entre Saint Malo et le Fort de Saint Père et leurs cadres idylliques.
Qu’il vente, qu’il pleuve ou que l’on brûle sous le cagnard (tout est possible), qu’importe, le jeu en vaut la chandelle et nos seuls buts se résumeront à la musique, au bon temps avec les copains et bien sûr la couverture du festival et sa programmation unique.

Car oui, 2014 est un grand cru, ne laissant pas d’autre choix que de bien s’organiser pour ne rien louper. On vous donne ci-dessous ce qui sera surement notre parcours musical (non exhaustif) entre coups de cœur et envie de découvertes, faites votre choix.

Site web
Page fb
Billetterie


Comme l’an dernier, le festival démarre doucement pour les plus hâtifs d’entre vous le mercredi 13 au soir à la Nouvelle Vague de Saint Malo avec une première soirée réunissant les français Frànçois & The Atlas Mountains, le projet solo du Walkmen Hamilton Leithauser et les jeunes canadiens prometteurs Ought.




Mais, amis et amies campeurs mélomanes, les choses sérieuses commencent jeudi 14 août, alors rien de tel que de bons préparatifs pour passer un bon festival, la "quechua 2 secondes" est bien sûr de rigueur.

Première étape, installation du campement en début d’après midi au Fort de Saint Père pour ensuite filer se détendre à la Plage Bon-Secours et chiller sur les douces vagues psychédéliques du marseillais Johnny Hawaii.



Puis, pas de temps à perdre, retour au camping, il serait dommage d’arriver en retard pour le 1er apéro...

Car ce jeudi, les festivités commencent dès 18h30 sur la scène des Remparts avec la jeune américaine Angel Olsen et sa magnifique voix.




Ensuite, place aux fers de lance de la scène rock de Philadelphie, The War On Drugs suivi par leur compère et très attendu Kurt Vile, qui nous a enchantés avec son dernier album Wakin On A Pretty Daze.



Toujours dans la foisonnante scène américaine, on retrouvera avec plaisir les Real Estate pour continuer cette délicieuse soirée en crescendo.



C’est évidemment un secret de polichinelle mais à 22h50, prendront place nos chouchous. Il s’agit évidemment des californiens Thee Oh Sees menés par Monsieur John Dwyer! Après avoir migré de San Francisco à LA, on aura à cœur de les voir défendre leur dernier et fabuleux album „Drop“ avec leur nouveau line up. Concert à ne louper sous aucun prétexte, car en connaissance de cause, c’est certainement le meilleur groupe live du monde!




Juste après, si l’on n’est pas mort de plaisir, on courra voir les anglais Fat White Family, aussi cinglés que talentueux, qui nous cracheront leur garage psyché en pleine poire. Âmes sensibles s’abstenir!



Enfin, les émotions fortes passées, on gardera quelques forces pour Dan Snaith alias Caribou et sa pop électronique et éthérée puis Darkside, l’alléchant projet de Nicolas Jaar et Dave Harrington qui clôtureront tranquillement (ou pas) cette belle nuit...


Vendredi (15 août) s’annonce un peu plus calme mais est-ce que ce sera vraiment le cas?
16h00, rendez-vous à la Plage Bon-Secours pour les toulousains Aquaserge qui ont sorti un bijou pop rock cette année „À l’amitié“.



De retour au Fort de Saint Père, on débutera dès 18h30 avec les londoniens Cheatahs qui ouvriront certainement de la meilleure façon cette soirée qui s’annonce comme une messe indie anglaise des 90’s.



Une petite parenthèse post punk sera la bienvenue avec les américains Protomartyr avant de se ruer vers la grande scène pour se laisser hypnotiser par les légendaires Slowdive qui nous ont bercés pendant toutes ces années... Et puis bien sûr viendra le moment de Portishead...



On quittera l’Angleterre pour rejoindre Toronto et Metz qui exploseront certainement nos sens à coup de riff punk et rageux, on est aussi venu là pour ça!



On ne va pas se mentir, c’est avec beaucoup de curiosité qu’on ira voir les Liars, car pour être honnête on les a un peu perdu de vue ces dernières années, mais après tout pourquoi pas...

Et enfin, on ne doute pas que les allemands de Moderat, ou la fusion de Modeselektor et Apparat, sauront exactement comment nous malaxer à coup de beat doux et puissants à la fois et finir cette deuxième nuit le sourire aux lèvres...



Dernier jour de festival mais pas des moindres pour ce samedi 16 août. L’après midi sieste à la plage devant Pegase sera primordial pour mobiliser les dernières forces en vigueur et attaquer au mieux le fort.

En ouverture, dès 18h30 on ira découvrir le post punk de Perfect Pussy, dernière signature de Captured Tracks.



Ensuite, on ira se serrer au premier rang pour le très attendu, homme le plus cool du monde mais surtout l’un des artistes les plus intéressant et attachant de ces dernières années, Mac Demarco. Il nous jouera pour notre plus grand plaisir son dernier et très bel album „Salad Days“, et connaissant le loustic, on est certain de passer un bon moment.



Dans un autre genre, on se réjouira de retrouver le dandy anglais Baxter Dury qui prépare un nouvel album à la rentrée.


La jeune génération rock anglaise se porte bien et c’est avec plaisir qu’on enchainera avec les krautrockeurs de Toy, qui, même si leur dernier album est un peu décevant, ont de beaux atouts à faire valoir en live.



Temples eux ont choisit la route du revival 60’s, avec une maîtrise insolente, mais on ne s’en plaindra pas.



Et puis quel plaisir de continuer avec les brillants Cheveu, mêlant les genres et punk jusqu’à la moelle, leur dernier album BUM sorti chez Born Bad fut l’un des grands moments de ce début d’année.



Puis au fur et à mesure que les heures passeront, il sera bien évidemment l’heure de danser jusqu’au bout de la nuit, car oui, le lendemain, la fête sera fini. On pourra bien sûr compter sur Jamie XX et Todd Terje pour nous porter loin jusqu’au petit matin…




Ce parcours musical dans les méandres de cette 24ème édition de la Route du Rock n’engage bien sûr que nous et vous trouverez toute la programmation ci-dessous ainsi que les diverses et autres informations sur le site.

See you there !





FGC.